Le temps d’un week-end, un arrêt à Collioure

Le temps d’un week-end, un arrêt à Collioure

Depuis maintenant plus d'un mois, nous restons enfermés chez nous chaque week-end. La semaine, on travaille, il fait grand soleil. Arrivé vendredi, tout se dégrade, et c'est si gris et si déprimant! On prenait notre mal en patience. Puis samedi dernier, réveil de chéri à 6H30: "et si on prenait la moto, et que par la côte on va vers la frontière espagnole? On arrivera où on arrivera, on s'arrête dormir, et on rentre à la maison". Devinez ma réponse!