Find yourself, and be that.

Aujourd’hui j’ai compris que certaines personnes n’auront de cesse de vous rabaisser par les mots, par les actions mais qu’il ne faudra pas faiblir, car cela ne représente en aucun cas qui vous êtes réellement.

J’ai compris que personne n’a le droit de vous faire sentir inférieur à une autre personne. Si tel est le cas, retenez qu’avec vos qualités et défauts vous êtes également quelqu’un de bien. Pas nécessairement plus qu’un autre, mais surtout pas moins. Ce n’est pas de votre faute. Si vous aviez pourtant beaucoup d’estime pour celle/celui qui vous a fait vous sentir de la sorte, peut-être devriez vous également revoir votre estime pour elle/lui à la baisse. Car quelque chose ici n’est pas mutuel et réciproque.

J’ai compris qu’on me trouve souvent froide, mais ce que j’ai surtout compris, c’est que ceux qui me le disent sont ceux qui ne creusent jamais bien plus loin. Ne confondez pas mon côté secret et renfermé avec de la honte ou de l’arrogance; une fois que vous aurez appris à me connaître, vous verrez que je suis à la fois gentille et aimante. Je ne me crée pas un mur pour laisser le monde à l’extérieur. Je ne laisse juste pas n’importe qui voir derrière ce dernier.

J’ai compris qu’on a tout à fait le droit de se sentir mal et complètement perdue. Que la douleur peut parfois être tellement forte, que le plus simple à faire est de s’enfermer dans une pièce sombre et de se laisser envahir durant de longs jours qui se suivent et se ressemblent. J’ai mis du temps, mais j’ai compris que cela n’est pas la solution.

J’ai compris qu’il peut parfois s’agir d’un choix crucial, que d’essayer plus fort, ou de partir. Et ce, dans beaucoup de domaines de la Vie.

J’ai compris qu’il ne faut pas s’excuser d’être ce que l’on est. Nous sommes tous différents, et personne ne peut vous reprocher votre sensibilité et vos émotions. Surtout pas les gens que vous aimez.
J’ai compris que nul n’a besoin d’une catégorie sociale pour être respecté. Que le respect est la base de tout. Si vous ne vous sentez pas respecté, partez. Inutile de se battre avec ces gens-là, votre paix et tranquillité intérieures auront du mal à s’en remettre.

J’ai eu, tout au long de ces derniers mois, de très beaux exemples réels de types de personnes auxquelles je refuse de ressembler, et que je désire encore moins côtoyer. Un grand Merci à vous.

J’ai compris que les personnes stupides tiennent des propos stupides, tout simplement car elles sont stupides. Ce n’est pas de votre faute, ne faites plus l’erreur de vous sentir une seule seconde concerné par ce qu’elles disent.

J’ai compris que toutes mes décisions prises par le Cœur sont toujours les bonnes décisions. J’ai compris que ces expériences m’aideront à ne surtout pas commettre une deuxième fois ces mêmes erreurs. J’ai compris qu’il ne faut pas se noyer dans des sentiments négatifs: préférez vous surpasser, devenez tellement occupé par votre propre succès que vous en oublierez le reste.

J’ai compris que tous ne comprendront, ni n’adhéreront à vos pensées, mais que ce n’est pas important, car c’est vous et seulement vous que ça regarde. Vous n’avez besoin de l’approbation de personne. J’ai compris Ô combien il est nécessaire d’avoir un minimum d’Amour Propre, combien il est crucial de devenir sa propre Amie, primordial de pouvoir compter sur ses deux propres jambes, ses deux propres bras, juste au cas où un jour, il ne vous resterait plus que ça.

J’ai compris, parce qu’on me l’a dit et répété, que nous ne sommes pas ici pour souffrir et qu’il faut à tout prix s’éloigner de tout ce qui vous apporte, de près ou de loin, de la souffrance. C’est pourquoi j’ai compris Aujourd’hui qu’il est plus que Grand Temps de tourner les pages, car c’est le bon moment pour le faire, de ne plus penser à tout cela et d’aller de l’avant, de me laisser aller à de nouvelles aventures, de faire sortir une bonne fois pour toutes tout le négatif afin d’ouvrir mon cœur à de jolies nouvelles surprises et me concentrer sur l’Essentiel, et tout ce que cela sous-entend pour moi.

Ho’oponopono, je suis désolée, pardonne-moi, je te remercie, je t’aime.

J’ai écrit ce texte en Août 2016. A une période pas très gaie de mon existence. Je venais de démissionner d’un boulot qui me mettait un peu plus au fond du sac chaque jour passant, et je venais de prendre une billet simple pour Paris afin d’entamer mon aventure en Europe. A ce moment précis, je ne savais pas du tout où cela allait me mener. Mais c’était la meilleure décision à prendre. J’ai fait des choses fabuleuses, vécu des expériences inédites, qui resteront éternellement gravées dans ma mémoire. Je ne me pensais pas capable de tout cela, mais c’est fou comme la peine peut vous donner une force surnaturel. Un mental d’acier. J’ai eu peur parfois, mais je suis à chaque fois allée de l’avant.

Aujourd’hui, je ne sais pas si ce confinement rend les gens complètement fous, mais je sens après une grosse querelle avec mes proches, que je suis de nouveau à un tournant de ma vie. Je ne vais pas pouvoir m’exiler comme je l’ai fait la dernière fois. Mais d’autres choses peuvent être mises en place. Et je suis retombée sur ce texte que j’avais écrit, et tout à repris son sens. Tout ce que j’avais écrit à l’époque, chaque phrase, chaque mot, à de nouveau résonné en moi.

Quand j’avais à l’époque décidé de partir quelque temps, car c’est vraiment ce qu’il fallait faire, il ne m’est arrivé que des chose positives par la suite. J’ai été heureuse. Je suis sortie de ma zone de confort. Je vais le refaire, sans avoir peur de m’éloigner des personnes toxiques, ou tout simplement qui ne vous veulent pas dans leurs vies. Même s’il s’agit de personnes très proches, même s’il s’agit de votre famille proche, même si la société veut vous faire croire qu’il ne faut jamais s’en séparer. J’ai décidé aujourd’hui d’arrêter d’être bête, et d’arrêter de croire que je ne peux pas me suffire à moi-même. Je ne souffrirai plus pour les autres. Je ne serai plus jamais le bouc-émissaire des autres, plus le « mouton noir ». Et surtout, je garderais ce petit texte pourtant écrit à la volée, dans ma chambre, en pleine nuit, précieusement.

Et s’il peut résonner en vous aussi aujourd’hui, à cette période de votre vie, alors c’est mon cadeau pour vous ♥

Mit Liebe, E.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s