Mes 10 points positifs au confinement récent

Comme tout le monde, j’ai appris qu’on allait être confinés dès le 17 Mars 2020. La veille, le lundi 16 Mars, j’avais commencé mon tout premier jour de travail dans ma nouvelle entreprise. C’était un sentiment étrange, entre tension et anxiété dans l’air. En open-space, nous étions une dizaine de femmes, et pendant toute cette journée, nous ne savions pas ce qui allait nous attendre, mais ce que les réseaux sociaux relataient, ne présageaient rien de bon. Travaillant en agence de voyages, notre journée à consisté à organiser des rapatriements d’urgence, renvoyant les gens chez eux, plutôt que de les laisser bloqués à quelques 10 000 kilomètres de leur maison. Puis, nous avons eu un appel de notre directeur en fin de journée, nous proposant, avant même l’annonce du président de la république ayant lieu à 20 heures cette même journée, de passer en télé-travail, le temps de voir comment évoluerait la situation.

Je suis donc rentrée chez moi, sans trop savoir à quoi m’attendre, patientant jusqu’au discours tellement attendu du président. Puis, nous étions fixé, nous sommes confinés, d’abord pendant quinze jours. Tout le monde savait que ce ne serait pas que quinze jours, mais soit, au moins, maintenant on savait plus ou moins clairement ce qu’il en était. Ou alors, savait-on vraiment ? Je pense que les deux premières semaines, les gens avaient vraiment peur, et se cherchaient une nouvelle routine. On était presque tous en chômage partiel, si ce n’est chômage tout court, que faire de tout ce temps ? On n’est pas habitué à avoir autant de temps ? Que faire de nos enfants ? On n’est pas habitué non plus, à être autant de temps enfermés avec nos enfants, parfois sans savoir quoi en faire. Comment remplir nos journées, quand nous sommes hyper-actifs ? Comment remplir nos journées, quand nos vies sont remplies par nos boulots ?

Personnellement, j’ai choisi de me confiner à la campagne, chez mes parents, plutôt que dans mon appartement de 20m². Je sais que j’ai énormément de chance, car d’autres n’ont parfois pas d’autres choix que de rester dans leur petit appartement, parfois même sans balcon. Mais je n’avais pas peur. Oui, la maladie est inquiétante, oui, je ne savais pas vers quoi allait ce nouveau monde, oui j’étais inquiète pour mes proches et pour les plus fragiles, pour les personnes isolées. Mais pour moi, je n’avais pas d’angoisses particulières. Bien-sûr, à quelques jours d’un premier déconfinement, je me demande si je vais pouvoir garder mon travail dans le tourisme, domaine aussi durement touché, comme beaucoup d’autres. Si tout cela ne va plutôt être une hécatombe que l’on ne saura pas gérer. Mais au fond, qu’est-ce qu’on peut faire ? On fait juste confiance au gouvernement, censé protéger son peuple.

Je pense, comme beaucoup d’autres, j’ai essayé de prendre ce confinement d’une autre façon. Puisqu’on a autant de temps, pourquoi ne pas le mettre à profit ? On se plaint toujours de travailler de lundi au vendredi (je généralise, hein!), de passer énormément de temps dans les transports, de courir constamment: aux rendez-vous, pour faire les courses, pour essayer de faire le ménage et garder un semblant de maison propre et ordonnée. Mais de toujours manquer de temps pour faire du sport comme on le souhaite, pour passer plus de temps avec ses enfants, pour lire plus, pour apprendre de nouvelles choses, et j’en passe. Alors nous y voilà, le temps, maintenant, nous l’avons. Et si nous laissions notre peur et nos angoisses un peu de côté, pour passer au dessus de tout cela et s’accorder enfin des petits plaisirs ? Oui, je vous voir venir: et comment faire pour se faire plaisir quand on est enfermés chez nous ? Et si, en réalité, on n’était enfermés que dans nos têtes ?

Je sais que je suis une grande introvertie, une casanière (j’en parle plus longuement ici). Que j’adore être chez moi, ce qui ne m’empêche pas adorer sortir non plus attention. Simplement, je m’ennuis rarement, lorsque je suis dans mon cocon et cela ne me fait pas peur du tout. Dans ce cas de confinement, je pense que pour nous, introvertis, ça a été un gros avantage. Car, en effet, d’autres personnes dites extravertie, ne savent pas faire ça; elles ne savent pas rester enfermées chez elle, et ne leur parlez même pas de s’occuper seule chez elle, c’est impensable. J’espère que le confinement aura pu aider ces gens-là sur ce point, et qu’elles auront réussi à apprendre à s’occuper entre quatre murs.

1. La cuisine

Je suis en télé-travail, mais à temps partiel. Alors j’avais toute une demie journée pour faire des choses pour moi. J’ai d’abord très naturellement repris mes bols, moules, et autres ustensiles de cuisine pour me remettre à pâtisser. Car j’adore cuisiner, et devinez quoi ? Oui, quand j’ai fait ma journée de travail et que je rentre chez moi à 19 heures, j’ai tout, sauf envie de faire à manger. Grâce au confinement, je me suis remise à faire mes goûters, mes desserts, à tester plein de nouvelles choses que je vous ai partagé sur le blog d’ailleurs (tout est à retrouver dans le menu, catégorie Sport & Gourmandise). J’ai même fait mon propre pain pour la première fois de ma vie, et quelle fierté. C’est quelque chose qui me calme beaucoup, la cuisine, mais quand je suis dans de bonnes dispositions, pas quand je sors d’une journée de travail éprouvante. J’ai vu passer sur les réseaux, notamment Instagram, beaucoup de personnes qui partageaient leurs créations et quelle bonheur de voir ce genre de post sur les réseaux, plutôt que ces choses assez négatives qu’on voit d’autres fois.

2. La lecture

La lecture ! Quelle bonheur ! Vous le savez, puisque je vous partage souvent mes Reading-Lists (elles sont toutes à retrouver ici), que j’adore lire. Je n’aime pas beaucoup les films, mais alors lire, si le livre est vraiment prenant, je me crée mon monde dans ma tête et hop, c’est parti, j’avale les chapitres sans m’arrêter. Malheureusement, quand je travaille, je ne lis que le soir, quelques pages, avant de m’écrouler lourdement, la tête dans mon oreiller. Alors que là, j’ai tellement de temps à accorder à mes lectures, j’enchaîne les livres. Malheureusement (ou heureusement, je ne sais pas), je n’ai pas eu le temps de me ravitailler en nouveaux livres, alors je relis ce que j’ai dans ma bibliothèque depuis des années, des livres qui m’avaient déjà beaucoup plus à l’époque et que je me régale de relire. En plus, sur mon île, nous entrons dans l’hiver austral, alors je plante le décor: petit brouillard dehors, pyjama pilou-pilou tout doux, thé fumant, canapé, lumière tamisée, et livre emportant.

3. Mon blog

Ce blog, crée en 2016, d’abord pour partager mon solo-trip en Europe. Je l’ai toujours aimé, mais par manque de temps, on teste moins de choses, on découvre moins d’endroits, on a moins le temps d’écrire (et les autres bloggers de mon audience comprendront, écrire un article peut parfois être tellement long!), alors forcément, on n’est moins présent, on a moins le temps de partager, sortant un article par-ci, par-là. Depuis le confinement, je n’ai jamais autant écrit d’articles, pour mon plus grand plaisir, et j’espère que pour le votre aussi. J’ai aussi commencé à investir dans ce blog. Vous l’aurez peut-être remarqué, mais il a quelques jours, j’ai acheté mon nom de domaine, mon blog s’appelle maintenant erikagrdn.com, il est à moi et ça me fait tellement chaud au cœur. Je sais que ce n’est pas ça qui va m’ouvrir les portes de la gloire, mais ça me permet de m’investir davantage encore, d’avoir un peu plus de fonctionnalités aussi, et de pouvoir revendiquer mon blog comme étant vraiment le mien. D’ailleurs, n’hésitez pas, si vous souhaitez que j’aborde un sujet en particulier qui vous parle, à m’en faire part, afin que je m’y penche. Ce contenu que je crée, il est aussi pour vous, quand je pense un article, je me dis qu’il peut vous être utile, et c’est pour cette raison que je l’écris, alors si vous pensez à d’autres choses, cela me ferait très plaisir de vous écouter.

Pour recevoir ma Newsletter mensuelle, n’hésitez pas à entrer votre adresse email ci-dessous !

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

4. Le sport

Depuis deux ans maintenant, j’essayais de me remettre au sport, sans jamais y parvenir. Alors là, je me suis reprise en main, et j’ai acheté un E-Book, d’une personne que je suis depuis des années sur Instagram et dont j’adore le travail. Je vais en faire un article dédié, c’est un programme sur huit semaines que j’adore suivre, et je voudrais vous le partager. Le sport en général me fait beaucoup de bien, me permet d’évacuer le stresse de la journée, de penser à autre chose pendant une heure, de me fatiguer un peu. Mais en confinement, j’ai l’impression que ces bénéfices sont décupler. Comme en plus je ne bouge quasiment pas de la journée, j’attends chaque séance avec impatience, et donne tout pour me dépenser au maximum. Je fais mon sport en fin de journée, puis c’est douche, et j’entame ma routine du soir.

5. Mon chéri

J’ai passé mon confinement enfermé avec mon chéri. J’ai vu beaucoup de posts passer, comme quoi chez certains couples c’était la guerre, et qu’ils avaient du mal à se supporter. Nous, ça a été tout l’inverse. Ça nous a beaucoup rapproché, on fait d’autres choses ensemble, qu’on ne fait pas dans un quotidien « normal ». On s’est découverts autrement, j’ai l’impression, et j’oserais presque dire qu’on en ressortira plus amoureux. Alors est-ce qu’on peut dire qu’un des points positifs du confinement c’est l’Amour ? Je crois bien que dans certains cas, c’est un grand oui.

6. Les économies

Personnellement, j’ai fait des économies. J’ai craqué en deux mois juste pour une combinaison achetée sur Vinted, et des boucles d’oreilles Satellite seconde main. Soit un total de 60€ de dépenses plaisir. Alors qu’en temps normal, entre les restaurants, les plats à emporter, l’essence pour la voiture pour aller travailler et tout le reste, mon compte en banque ne me permet plus de grandes folies. J’ai conscience que ce qui pour moi représente des économies, n’est pas vu de la même façon pour les entrepreneurs qui n’ouvrent plus leurs restaurants, ne vendent plus leurs vêtements en boutique…Mais comme quoi, confinés, on a tendance à n’acheter que ce dont on a réellement besoin, et tout cela me fait bien réfléchir sur ma façon de consommer !

7. S’accorder le temps de ne rien faire, pour le plaisir, et sans culpabiliser

Je ne sais pas vous, mais en tant normal, quand je travaille et que ma vie est plutôt bien remplie, je culpabilise assez à passer du temps à flâner devant la télé par exemple, ou à scroller Instagram pendant des heures. Pour moi, il s’agit de temps perdu, que j’aurais pu utiliser plus utilement (en ménage, rangement, lecture, par exemple). Alors que là, j’avais déjà le temps de faire mes tâches obligatoires, qu’en plus, je pouvais me permettre de perdre du temps ! Ainsi, on a passer plus de temps qu’il n’en faut sur Netflix, plus de temps qu’il n’en faut devant 90 minutes Enquêtes, plus de temps qu’il n’en faut sur le portable, mais ce n’est pas grave, parce qu’en confinement, on a le droit !

8. Moins de temps passé dans les transports

Personnellement, je passe exactement 1h20 par jour dans ma voiture, pour aller au travail, puis rentrer chez moi le soir (et ça, sans compter mes déplacements obligatoires parfois en cours de journée). Le matin, je suis plutôt motivée, mais alors le soir, quand je termine à 19 heures, je n’ai qu’une hâte, c’est de rentrer chez moi, et ces 40 minutes passées derrière mon volant sont insupportables. Mais en télé-travail, ce problème était réglé. J’ai du prendre ma voiture peut-être 10 fois au total ces deux derniers mois ? Pour ne rouler que quels kilomètres, peut-être ? Bref, une pause appréciable.

9. La prise de conscience créée

La prise de conscience, car subitement, j’ai l’impression que le peuple, de façon générale s’est rendu compte de tellement de choses ! Que la planète peut se refaire une santé, quand l’Être Humain n’intervient pas, quel bonheur pour Madame Terre. Que nous sommes vraiment une société consommatrice, et cela est tellement flagrant. J’ai fait des économies, mais je pense que ça a été le cas pour d’autres personnes, car en France, nous avons quand même la chance d’avoir pu avoir se maintient de salaire, alors que nous n’étions pas au bureau. Que nous avons été tellement formatés a toujours faire quelque chose, d’avoir tellement peu de temps pour nous-même, que finalement, grand nombre d’entre nous ont eu peur de ce temps disponible si soudain. Est-ce qu’il n’est pas temps de lever un peu le pied ? Ou se recentrer sur l’essentiel ? La prise de conscience car finalement, ce qui nous paraît acquit, ne l’est peut-être pas toujours. Personnellement en CDI dans une agence de voyages, je ne sais pas si j’aurais encore un travail d’ici quelques mois, car je ne sais pas si mon entreprise tiendra le coup du fait des ces mois sans activités. Pour nous, après le confinement, ça ne reprendra pas. Alors mon CDI, ne voudra peut-être plus rien dire, et mes projets non plus ! Mais alors, ce serait peut être pour moi une nouvelle chance de pouvoir découvrir autre chose, et croyez-moi, je suis déjà sur le coup !

10. Le temps de mettre en place de nouveaux projets

Que ce soit personnels, ou professionnels, ce confinement m’aura permis de beaucoup réfléchir pour la suite. Qu’est-ce que je veux vraiment, et comment me relever si toutefois effectivement il devait se produire pour moi une perte d’emploi. Avec Chéri, nous nous sommes longuement penché sur le sujet, et nos têtes bouillonnent de plan B, C, D. Il nous faudrait peut-être le temps de mettre tout a en place, mais qui sait si indirectement le confinement ne nous aurait pas ouvert le porte de possibilités.

Alors voilà, de ce confinement inédit et inattendu, il en ressort chez moi malgré tout ces points positifs là, sur lesquels je vais me concentrer quoi qu’il arrive. Et vous, comment l’avez vous vécu ? C’est avec plaisir que je lirai vos retours en commentaire.

Prenez bien soin de vous,

Mit Liebe, E.

Pour recevoir ma Newsletter mensuelle, n’hésitez pas à entrer votre adresse email ci-dessous !

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

34 commentaires sur “Mes 10 points positifs au confinement récent

  1. Coucou 🙂 Je te remercie pour ton petit mot ! C’est vrai que les premiers jours, malgré ce que j’écris, ont été un peu « bizarres »… Ton blog est super beau alors oui je pense que tu peux être contente du résultat ! Bises, Erika.

    J'aime

  2. Hello Erika! Bel article qui fait ressortir le positif de cette période vraiment pas comme les autres. Pour ma part, j’ai eu au début du confinement un réflexe de « repli », cela a été difficile professionnellement car tout était gelé. Je me suis donc concentrée à fond sur mon blog et je suis plutôt contente du résultat.

    J'aime

  3. Coucou Céline, je te remercie pour ton commentaire 🙂 Au moins ça t’as laissé plus de temps pour tous tes projets, c’est super 🙂 Je file voir ton blog ! Bises – Erika

    J'aime

  4. De belles choses se sont passées pendant le confinement pour toi c’est cool.
    De mon côté c’était beaucoup beaucoup de boulot pour finaliser certains projets et en créer d’autres. Je n’ai pas arrêté et j’aime beaucoup cette dynamique que je garde encore maintenant.
    J’ai fais plus de sport puisque je marchais moins et pour les achats c’est sur que ça remet en perspective même si pour moi je suis assez minimaliste.
    À bientôt 🙂
    Céline

    J'aime

  5. Coucou Noemi ! Merci pour ton commentaire 🙂 ça nous change un peu nos « mauvaises » habitudes ce confinement alors c’est bien ! Est ce que vous êtes tous toujours déconfinés en Angleterre, ça se passe bien ? Prenez soin de vous, Erika

    J'aime

  6. Je pense que j’aurai pu écrire cet article également, même si ici en Angleterre, je n’ai été confiné que trois semaines puis on a décidé avec mon copain de reprendre le chemin du travail ! Tout comme toi, on s’est très bien entendu avec mon copain, on avait chacun nos occupations, on s’organisait nos journées et l’appartement ! Idem pour la nourriture : on avait la fâcheuse tendance à avoir « la flemme » aussi de faire nos repas, choisissant la facilité d’aller dans le shop d’à côté chaque midi ou presque. Avec le confinement, on a finalement réappris à nous faire à manger, tester des choses. Depuis qu’on a repris le travail, on n’a PAS une seule fois mangé à l’extérieur ! Donc c’est un vrai ça marche hahaha

    Aimé par 1 personne

  7. Bonjour Josée, et merci pour ton commentaire. Effectivement, le déconfinement, on ne sait pas trop on où va, avec son lot d’incertitudes… Prend bien soin de toi, Erika.

    J'aime

  8. Très beau billet! De mon côté, à part être privée de voir ma famille, je n’y ai vu que du positif. Le confinement, je n’ai pas trouvé difficile, C’est le déconfinement que je trouve difficile.

    J'aime

  9. Hello Lauriane, merci pour ton message ! Oui, je suis vraiment ravie d’avoir réussi à voir le verre à moitié plein pour cette fois, d’autant plus en cette période anxiogène.. Prends soin de toi, Erika

    J'aime

  10. Coucou Laurane, merci pour ton message, je suis allée voir ton article aussi effectivement on a quelques points positifs au confinement communs 🙂 ahaha les économies j’en suis ravie ! Porte toi bien – Erika

    J'aime

  11. Merci pour ce beau témoignage 😊 il e St d’autant plus important que chacun des choix et des perceptives que tu décris auraient pu augmenter le stress ou être vu de facon négatives. Au contraire de ire tu as su y voir le positif, consolider et même t’ouvrir à de nouveaux champs des possibles pour ton activité professionnelle. C’est génial ! Bravo pour ce que tu as accompli à ton rythme et les jolies prises de conscience.

    J'aime

  12. Coucou, j’ai fait un bilan similaire sur mon blog et on a cité pas mal de points en communs 🙂
    J’ai cependant pas repris la lecture comme je l’aurai pensé !!
    Mais par contre bien d’accord pour les économies !!

    J'aime

  13. Hello ! C’est vrai que de chaque événement négatif peut naître également des choses positives, ce que tu dis en est la preuve….et c’est vrai que le confinement e été aussi pour beaucoup une opportunité de se recentrer sur soi et sur sa vie….il est bon de le souligner…😻

    J'aime

  14. Coucou Lucie, je te remercie pour ton message 🙂 Heureuse de lire que pour toi aussi, quelque part, cette période a été positive ! Porte toi bien – Erika

    J'aime

  15. Exactement pareil, de la lecture, un max de recettes à tester et aussi une nouvelle façon de faire du sport.. hyper important de tirer du positif de cette période ! Merci pour tes bons mots

    J'aime

  16. Hello Victorine ! Deux mois de confinement ça laisse le temps de se recentrer, même si je suis d’accord avec toi, revoir un peu son entourage fait aussi du bien et casse la solitude, surtout quand on est seul(e) avec un chat 🙂 Prends soin de temps, je file te suivre sur ton blog qui est super ! Erika

    J'aime

  17. Tu as bien raison, il y a tellement de choses de positif. Je suis très contente comme toi d’avoir pu me poser un peu.
    Merci encore pour cet article motivant.

    J'aime

  18. Coucou ! Vous êtes toujours confinés ? Il me semblait qu’en Espagne le déconfinement était déjà bien entamé. Ça me fait plaisir de lire que nous avons été si nombreux(ses) à en avoir tiré du positif ! Moins de lecture, mais c’est sympa aussi de temps en temps de rester devant des films ou des séries qui nous font nous évader ! Merci pour ton commentaire, je serais bien passée sur ton blog, mais il m’apparaît comme étant privé, aurais-tu un compte Instagram public ? Bisous, Erika.

    J'aime

  19. Comme toi j’ai retiré pas mal des points positifs que tu abordes pendant le confinement ! Ça m’a fait du bien, d’être en temps partiel, de prendre du temps pour moi et de réfléchir à mes différents projets ! Résultat, je me suis remise à mon blog !!
    Même avec le déconfinement, je reste plus ou moins en télétravail pour le moment, mais ça m’a fait du bien de revoir mes collègues et mes amis après près de 2 mois passés seule avec mon chat ^^

    J'aime

  20. Finalement, j’ai trouvé pas mal de points positifs à ce confinement même si pour moi vivant à Madrid, il est encore loin d’être fini et que ça devient long ! J’ai pris le temps de plus cuisiner et de tester des recettes, j’ai pris le temps de ne rien faire et sans culpabiliser et comme toi, j’ai fait pas mal d’économies car avant le confinement, j’étais du genre à aller souvent au resto… Par contre, impossible de me mettre à la lecture alors que j’étais persuadée que je le ferais une fois le confinement annoncé ! Je place plus mon temps devant les écrans à regarder des films et des séries mais je ne culpabilise pas car je prends le temps de voir ce que j’avais noté sur mes listes 🙂

    J'aime

  21. Coucou Claire, je te remercie pour ton petit mot. Effectivement, en chômage partiel mais sans télé-travail ça laisse beaucoup de temps pour faire tout ce qu’on n’a pas le temps de faire en travaillant, justement 🙂 Prends soin de toi, Erika

    J'aime

  22. Que des choses qui permettent de s’épanouir, c’est super ! C’est fou tout ce qu’on peut faire quand on a du temps ! Je trouve que le travail empiète beaucoup sur notre vie personnelle et le confinement a parfois permis de s’en rendre compte…

    J'aime

  23. Coucou, je crois que j’ai ressorti les mêmes points positifs que toi de cette période si particulière. Mais contrairement à toi, je n’étais pas du tout en télé travail. Donc avec le chômage partiel, j’avais encore plus de temps. J’en ai profité pour désencombrer chez moi et réorganiser plein de choses.

    J'aime

  24. aaaaaaah je suis heureuse de voir que je n’ai pas été la seule à ressentir tout ça 🙂 Oui, forcément, il y a du négatif à être confiné(e), mais le but était justement d’essayer de trouver tous les points positifs. Je me suis arrêtée à 10, mais peut-être que j’aurais encore pu continuer en réfléchissant un peu ahah merci beaucoup pour ton commentaire ! Bisous – Erika

    J'aime

  25. Hello, ahah, exactement 🙂 Je pense qu’on est beaucoup à en avoir retiré du positif, et heureusement ! Merci pour ton commentaire, bisous – Erika

    J'aime

  26. Coucou, merci pour ton message ! C’était exactement mon état d’esprit quand j’ai écrit cet article : voir le verre à moitié plein. Au plaisir de te lire – Erika

    J'aime

  27. Coucou, et merci pour ton petit mot 🙂 eh oui! Comme quoi, finalement, même si j’étais la première à râler du confinement, la réalité est qu’au bout des deux mois, ça m’a aussi rendu service en un sens. Je croise aussi les doigts pour les projets en cours… Au plaisir de te lire, bisous – Erika

    J'aime

  28. Hello ma belle, je suis contente de voir que le confinement pour toi aussi à eu du positif et t’as permis d’aboutir tes projets. Il faut savoir voir du bon partout ahha !

    J'aime

  29. J’ai aussi trouvé beaucoup de positif avec le confinement. Bon du négatif aussi mais on va retenir que le positif
    J’ai repris plaisir à cuisiner, pâtisser surtout. Car idem le soir quand je rentre je suis crevée je n’en ai pas la moindre envie.
    L’immense plaisir de lire pendant des heures.
    Faire du sport tous les jours mais se défouler et se faire plaisir, se détendre.
    M’occuper du blog aussi, même si ça m’a beaucoup pris la tête du coup
    Ranger/trier : ça fait du bien aussi !
    Les économies évidemment aussi 🙂

    J'aime

  30. Finalement, par certains côtés ce confinement a été une opportunité et je partage ce point de vue de voir les choses plutôt du côté positif. Ce point de vue a été pour nous aussi plus aidant que la révolte, la critique et la frustration que certains ont pu manifester. Et puis ce temps long (re)trouvé nous a permis de prendre soin de nous .

    J'aime

  31. Coucou ma belle,
    J’ai adoré te lire et je me suis retrouvée dans tes paroles. J’avais une vie a 100 à l’heure sans avoir le temps de cuisiner, et de faire du sport. J’étais confinée seule, une semaine sur deux et j’ai aimé me retrouver face à moi-même! J’ai adoré prendre le temps de lire. Des projets j’en construit doucement, j’ai le temps 😉
    J’espère que tes futurs projets se concrétiseront
    Des bisous

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s